Le métier de manager de transition est née aux États-Unis il y a plus d’une trentaine année. Elle n’existe en Europe que depuis les années deux milles. Ainsi, le manager de transition est souvent assimilé à un intérimaire pour des missions limités dans le temps. La définition courante du management de transition est qu’elle consiste à faire appel à un manager spécialisé dans un domaine déterminé pour aider une entreprise dans une situation difficile.

Quels sont les domaines d’intervention du management de transition ?

Dans la plus part des cas, une entreprise fait appel au management de transition pour faire face au départ d’un cadre dirigeant ou à une situation de crise. En effet, pour remplacer un cadre dirigeant, il faut un certain délai plus ou moins longue. Si l’entreprise se trouve dans une position défavorable, l’intervention rapide d’un manager de transition est primordial. En plus, le manager de transition est une solution efficace pour faire face au manque d’expertise de l’entreprise. Les missions du manager de transition sont nombreuses dans l’entreprise qui a fait appel à lui. Lors d’une transformation importante, par exemple l’acquisition ou la fusion avec une autre entreprise, développer un nouveau projet ou service ou bien de résoudre une problématique spécifique. En plus, le manager peut développer un service ou une activité importante pour la survie de l’entreprises. Ses axes d’intervention sont au niveau de la direction générale, du service financier, des ressources humaines ou du service achat ou logistique. Pour plus d’information : www.reactive-executive.com

Quels sont les avantages du management de transition ?

Le management de transition est la meilleure solution notamment pour renforcer les compétences des salariés cadre de l’entreprise, restructurer une organisation pour plus d’efficacité opérationnelle. La mise en place d’un management de transition permet surtout d’accroître les performances financières et les résultats comptable de l’entreprise. Le cabinet de management de transition peut intervenir sans prendre en considération la taille ou le types d’entreprise, ETI, PME, PMI, groupes nationaux et internationaux, , sociétés publics ou start-up. Le délai d’intervention du manager de transition est rapide grâce à sa grande expérience, il n’a pas besoin d’un temps d’adaptation ou d’intégration comme le recrutement d’un cadre salarié. Pour faire court, le manager de transition est tout de suite opérationnel. En plus, il apporte un regard neuf et indépendant sur l’entreprise, prévenir les difficultés futures d’une entreprise avec un encadrement et un rôle de mentor des cadres de l’entreprise. Il est à noter que la réussite de la mission du manager de transition dépend de sa capacité à fédérer les collaborateurs pour sortir l’entreprise de la situation de crise ou de faciliter la mutation en cours. Par rapport à son statut, le cabinet en management de transition peut se faire payer par le système de portage salarial ayant à la fois le statut d’entrepreneur indépendant et celui de salarié. Il a la qualité de freelance pour démarcher et choisir librement ses clients. Enfin, le manager de transition peut avoir la qualité de salarié en CDD avec tous les avantages que cela comporte, pour une durée limitée de 6 mois à un an.

Les qualités d’un bon manager de transition

Un manager de transition est une personne d’une quarantaine d’année et ayant passé plusieurs années dans un poste de direction. C’est une personne immédiatement opérationnelle pour le poste qu’on lui propose. Il doit également être une personne flexible et prête à relever tout les défis. Aux seins de l’entreprise où il intervient, le manager de transition doit être apte à analyser les problèmes et prendre des décisions difficiles sous pression. Par exemple, en matière de ressource humaine, le licenciement de plusieurs personnes pour rentabiliser l’entreprise. Il doit aussi prendre en considération la mobilité dans le cas des missions à l’étranger.