De nombreux bouleversements devraient survenir durant cette prochaine décennie. Entre l’émergence de nouveaux outils et technologies, avec leurs lots d’opportunités, de contraintes et de défis humains et environnementaux, les entreprises risquent d’être encore plus ébranlées. Les petites et moyennes entreprises, encore jugées en retard sur la digitalisation par rapport aux entreprises européennes, sont les premières à pâtir de ces changements amorcés avec les NTIC.

Voici nos conseils sur les chantiers à mener en 2020 pour être prêt à relever les défis de la nouvelle décennie.

Aborder une bonne fois pour toute la révolution numérique de manière transverse

Et oui, aborder la transformation digitale uniquement sous le prisme des outils risque de vous coûter cher. Pourquoi ? Parce qu’avant de penser aux outils, il est indispensable de remettre à plat la vision d’entreprise et le management. Sans cela, point de salut. Vous pouvez toujours mettre en place un nouvel ERP, si l’organisation et les process restent les mêmes, votre investissement aura été vain. La transformation digitale des entreprises passe en général par 6 chantiers majeurs :

  • Le management et la vision du ou des dirigeants,
  • la culture d’entreprise et les process,
  • la technologie de l’entreprise,
  • la gestion des données,
  • le marketing et l’expérience client
  • la mesure de la performance.

Toute stratégie de transformation ou d’adaptation à l’environnement digital doit intégrer ces 6 domaines afin d’être réellement efficace et durable.

Faire preuve d’agilité

Et oui ! Encore et toujours, l’agilité est au cœur de la transformation digitale. Difficile d’y échapper. L’agilité est à la transformation numérique ce que l’expérience client est au marketing. Impossible de s’en passer. Et s’il y a bien un chantier par lequel commencer, c’est celui-là.

Mais en quoi cela consiste-t-il concrètement au sein d’une organisation ? Est-ce si difficile à mettre en place ? Le cabinet Deloitte propose la définition suivante :

« Réagir vite et mieux, adapter son organisation, ses produits et services aux enjeux du marché et anticiper ses évolutions sont les principaux bénéfices d’un management agile. Améliorer l’agilité de votre entreprise, de son modèle opérationnel (processus, pratique, organisation et gouvernance) et de son système d’information, c’est aussi développer une culture d’entreprise forte qui valorise vos collaborateurs et transforme les changements continus en opportunités. »

Une organisation agile, c’est avant tout une structure qui ne se repose pas sur ses acquis. Son mode de fonctionnement s’appuie sur une remise en question perpétuelle pour permettre une amélioration continue.

Prendre en compte l’importance des données

Chaque jour, les entreprises produisent et gèrent des millions et des millions de données. Quelles que soient leurs échelles, toutes les organisations sont touchées. Et ce n’est pas qu’un problème pour les multinationales ! L’erreur des TPE/PME est souvent de ne pas prendre au sérieux la gestion des données, considérant que ce problème relève davantage des grandes entreprises. Beaucoup perdent du temps et se rendent compte trop tard que leur SI est dépassé et bloque leurs croissances et leurs performances. Avant d’en arriver à ce stade, il est donc indispensable de penser ses pratiques de gestion des données, en faisant appel à un DSI par exemple. D’autant qu’avec la règlementation RGPD, les entreprises ont pour obligation d’avoir une maîtrise complète des données qui concernent aussi bien leurs salariés, que leurs clients, prospects, prestataires ou fournisseurs.

Se former et former ses collaborateurs

En France, les possibilités de débloquer des fonds pour former les collaborateurs au numérique sont nombreuses. N’hésitez donc pas à vous en servir ! Mais il ne s’agit pas de se lancer tête baissée dans toutes les formations qui concernent le numérique. Les domaines de formation sont légions ! Le tout est de bien identifier les besoins. Si vous peinez à vous y retrouver, n’hésitez pas à vous faire conseiller par votre OPCO (Opérateur de compétences) ou un consultant externe pour identifier les formations les plus adaptées.

Remettre le client au cœur de son entreprise

Comme a pu le dire Bill Gates, « Vos clients les plus mécontents sont votre plus grande source d’apprentissage ». Écouter ses clients permet d’améliorer ses produits et d’offrir à ces derniers l’expérience qu’ils désirent. Et il ne s’agit pas de le faire au doigt mouillé. Avec les outils numériques, vous avez toutes les cartes en main pour connaître vos clients (tout en restant dans les limites des règlementations, bien sûr). Les réseaux sociaux, les avis clients, la e-réputation, l’étude du trafic et des comportements sur votre site web, vos KPI sont autant d’outils pour comprendre vos clients. Ces derniers sont parfois même très demandeurs lorsqu’il s’agit de donner leurs avis. Profitez-en !

Ne plus être seul et développer les partenariats

L’union fait la force et cela est d’autant plus vrai dans le monde du business. A terme, une entreprise isolée dans son éco système pourra se retrouver fragilisée face à un marché de plus en plus concurrentiel. La transformation digitale induit la création d’une nouvelle culture d’entreprise mettant en valeur la collaboration. Si cela est vrai au sein de l’organisation, cela l’est également en dehors de cette dernière. Partager, collaborer, échanger pour ne pas tourner en rond dans votre bocal !

 

Opter pour un management et une stratégie durable

Cela peut sembler être une injonction paradoxale dans un monde où tout va toujours plus vite. Cependant, si vous écoutez vos clients, vos salariés, vos collaborateurs, nombreux sont ceux qui aspirent à changer de paradigme. La mise en place d’une démarche RSE (responsabilité sociétale des entreprises) constitue déjà un premier pas. L’adoption d’une démarche durable pourra avoir une répercussion positive à la fois sur la gestion des risques environnementaux, des matières premières, des ressources, mais également sur l’adhésion des collaborateurs et futurs collaborateurs à votre projet.

Cette notion de durabilité va être capitale dans les années à venir et il est fondamental pour les entreprises de s’inscrire dans cette démarche le plus rapidement possible.