Mettez en pratique quelques techniques de communication (verbale et non verbale !) dès maintenant et bientôt vous serez prêt à gagner le monde !

Savez-vous que lorsque vous regardez une série policière, vous êtes ébloui par l’ingéniosité des avocats et des procureurs ? Bien plus que des faits et des arguments, le secret d’un discours convaincant et engageant réside dans les techniques de communication.

Croyez-moi, quelle que soit votre profession, ces techniques sont capables de vous aider à faire face à n’importe quelle situation et, surtout, à vous démarquer sur le marché du travail. Qu’il s’agisse de présenter des réunions, de vendre des produits, d’accroître le réseautage ou d’élaborer un plan d’action, ces 12 techniques de communication vous aideront à y parvenir rapidement… et avec succès !

1 – Soyez à l’écoute

Une bonne communication commence par la compréhension du discours de l’autre. Par conséquent, faites attention au mode verbal et non-verbal dans lequel l’autre communique. Faites attention aux variations de ton, aux expressions du visage, au contact visuel… tout !

2 – Faites attention au langage corporel

Les sentiments d’une personne ont tendance à se manifester de manière physique, que ce soit par la posture, les gestes des mains et des bras, les jambes croisées ou les épaules pliées. Les poses expansives montrent la confiance et l’intérêt, tandis que les postures retirées transmettent le message de malaise.

3 – Laisser les gens finir

Il est vrai qu’il est difficile de tenir sa langue lorsque, au milieu d’une réunion, une idée brillante surgit. Mais croyez-moi, il n’y a rien de plus désagréable que d’être interrompu. Attendez que les autres aient terminé pour exprimer leurs opinions et leurs pensées. De cette façon, vous n’intimidez personne, vous ne transmettez pas une image irrespectueuse et la communication se fait correctement.

4 – Cessez d’attendre “votre tour”

Lorsque vous êtes dans un grand groupe, il peut être difficile de trouver le moyen d’exprimer votre opinion. Au lieu d’interrompre ou de rester silencieux tout le temps, ne vous attendez pas à ce que quelqu’un vous demande votre avis. Prenez la première ouverture que vous pouvez et exprimez vos pensées.

5 – Ne pas parler pour parler

Il n’est pas toujours nécessaire de dire quelque chose juste pour participer. Parfois, il est tout aussi important de simplement écouter et de prêter suffisamment d’attention pour traiter efficacement l’information.

6 – Connaître votre rôle

Habituellement, au sein d’une entreprise, plusieurs membres de l’équipe participent à la même réunion avec un client. Ainsi, avant d’entrer, clarifiez avec vos collègues qui est responsable de la communication et de la saisie des informations. Ainsi, chacun sait exactement à quels aspects de la réunion il doit assister et personne n’interrompt personne.

7 – Soyez prêts

Répétez devant le miroir, faites des recherches sur votre client, imaginez les questions et les doutes possibles et travaillez pour qu’ils trouvent tous une réponse. Plus vous resterez concentré sur le sujet que vous allez présenter, plus il vous sera facile de participer à la conversation de manière significative.

8 – N’ayez pas honte de poser des questions

Mieux vaut avoir l’air mal informé que d’être mal informé. Vous n’avez pas compris un terme ou une référence ? Demandez des précisions.

9 – Parler avec la propriété

N’oubliez pas que vous n’essayez pas de vous convaincre vous-même, mais de convaincre et d’impliquer les autres. Découvrez quel message est important pour vos interlocuteurs, puis structurez vos informations en fonction de ce qu’ils ont besoin d’entendre et non de ce que vous voulez leur dire.

10 – Raconter une histoire

Il ne faudra pas longtemps avant de réaliser que votre public se désintéresse de ce que vous avez à dire si vous ensevelissez les gens dans une avalanche d’informations. Donnez à votre communication une touche plus créative en mêlant des données importantes à des histoires simples et personnelles.

11 – Soyez clair et concis

Et il ne s’agit pas forcément d’une simple communication orale, non ! Plus vos e-mails et messages sont simples et directs, mieux c’est. Veillez à ce que les informations les plus importantes apparaissent en premier dans le message et, dans le cas de l’audio, ne dépassent jamais 60 secondes.

Faites également attention à l’orthographe. Vérifiez les éventuelles erreurs grammaticales, les concordances et les accents. Et pas d’émois, d’argot ou de nombreux points d’exclamation, hein ?

12 – Soyez prêt à faire une erreur ou à perdre

Vous connaissez déjà toutes les raisons pour lesquelles vous avez raison. Maintenant, réfléchissez à ce qui pourrait aller de travers avec ce que vous proposez et ayez un plan B. Si ce n’est pas possible, voyez la défaite comme un apprentissage et n’abandonnez pas ! Soyez vous-même et cherchez des moyens de transformer l’erreur en quelque chose de nouveau et de meilleur. Vous pouvez le faire !