La crise sanitaire a eu des répercussions considérables sur les entreprises des plus anciennes aux start-ups naissantes ayant reçu un coup de massue dès leur lancement. Les dirigeants doivent alors relever un défi de taille : celui de construire un plan d’action qui tient compte des nouvelles données du marché. Le recours au coaching professionnel d’entreprise se présente alors comme une solution efficiente pour garantir la stabilité voire la croissance de ces business.

Repenser les stratégies de management en place

Le coaching d’entreprise permet une prise de distance nécessaire pour réévaluer les stratégies opérationnelles. Autrement dit, le mode de fonctionnement, qui jusque là faisait partie des concepts fixes, doit être révisé afin de mieux s’adapter à la réalité économique nationale et universelle. Les règles du jeu dont l’efficacité était incontestable tout au long de ces années sont aujourd’hui tombées en désuétude. L’encadrement professionnel est alors une sortie de secours à envisager pour tout chef d entreprise et responsable en management soucieux de donner un envol à son business.

Cet accompagnement permet de mettre en place une vision à long terme avec une approche stratégique qui tient compte de critères comme le plan de relance, la répartition des tâches sur les salariés et la dénomination sociale. Après avoir examiné ces paramètres, il est fort possible que le dirigeant soit amené à choisir une nouvelle orientation pour sa stratégie opérationnelle. Comme il s’agit d’un processus laborieux et risqué, l’accompagnement permet de prendre des décisions mesurées avec de fortes chances de réussite.

A la vision à long terme doivent s’ajouter les visions à court et moyen terme. Cette approche nécessite une finesse d’esprit et une intuition développée pour mieux comprendre les attentes des clients d’une part et les aptitudes des employés d’une autre. Elle doit aussi être déployée sur un lapse temporel incluant l’ici et le maintenant : il s’agit de la capacité d’adaptabilité devenue essentielle dans ce nouvel environnement économique.

Solliciter des changements au niveau de l’organisation entrepreneuriale

La démarche macroscopique et stratégique ne peut aboutir qu’en étant doublée d’une démarche microscopique et organisationnelle. L’entrepreneur ne sera en mesure de réussir la gestion de crise que lorsqu’il se penchera sérieusement sur les actions successives pour le déroulement du travail, des actions qui doivent être réinventées pour convenir à la situation actuelle. En se faisant coacher, le responsable va pouvoir trouver des solutions efficaces pour amener son staff à s’adapter le plus rapidement possible aux nouvelles données, à étudier le niveau de satisfaction des clientes et à redéfinir ce qu’on appelle le « lean management ». Plus encore, il sera accompagné pour définir une stratégie de changement nécessaire qui sera la base d’une bonne exécution organisationnelle interne.

Qu’il s’agisse d’une PME, TPE ou d’une start-up, le consultant prend en charge l’application des changements consentis. Chaque département et équipe possède ses propres règles et contraintes. Cela signifie que, pour obtenir de bons résultats, la stratégie de changement doit être personnalisée et ainsi tenir compte des spécificités de chaque secteur et des problématiques rencontrées en rapport à la crise du Covid-19. La politique du changement passe par un audit précis des habitudes de travail qui doivent être analysées en profondeur afin de séparer les démarches qui peuvent encore être menées de celles qui ont perdu leur pertinence à cause des répercussions de la crise sanitaire.

Développement du leadership et des compétences

Un coach en entreprise a également pour mission de fournir aux dirigeants les clés d’un pilotage efficient des ressources opérationnelles, en l’occurrence des ressources humaines. Pour un entrepreneur qui vient de se lancer dans le monde des affaires, cet accompagnement est idéal pour le développement de son leadership. Il lui permet de construire son influence sur son équipe en vue de leur insuffler la motivation nécessaire pour avancer et relever les défis rencontrés.

Cependant, l’aptitude à booster le niveau de productivité de ses ressources humaines repose sur une stratégie de communication suffisamment efficace pour maintenir les barrières hiérarchiques d’une part et créer une cohésion lorsqu’elle est nécessaire. L’entrepreneur apprend également, dans le cadre de ses compétences en leadership, à résoudre les conflits grâce à une capacité de négociation essentielle pour tout professionnel à la tête d’une équipe. Par ailleurs, il est entraîné à développer un réseau professionnel plus étendu : une condition irrévocable pour permettre à un business de progresser rapidement surtout, dans cette situation économique compliquée, où il faut faire face à certains de ces imprévus qui demeurent difficiles à anticiper.