La réalité virtuelle (RV) est déjà une technologie consolidée, notamment dans le secteur des jeux et des entreprises. Elle constitue le meilleur moyen pour s’immerger dans un environnement tridimensionnel, plus ou moins évolué. Pour y accéder, vous avez besoin d’une visionneuse RV, un dispositif qui prend souvent la forme d’un casque avec un ou plusieurs écrans en gros plan placés devant les yeux du porteur. La RV n’est pas seulement utile pour les jeux vidéo, mais elle permet aussi de vivre des expériences virtuelles réelles, plus ou moins réalistes.

Il existe plusieurs casques de réalité virtuelle sur le marché, peu nombreux, mais toujours fragmentés en différentes plateformes compatibles avec des écosystèmes spécifiques. En fait, il existe des visionneuses de RV qui peuvent être connectées uniquement et exclusivement au PC, d’autres modèles spécifiques pour les consoles de jeux vidéo, d’autres pour la plateforme Windows Mixed Reality de Microsoft ou, encore, des modèles plus ou moins bon marché (certains même en carton !) qui fonctionnent en utilisant le smartphone comme écran.

Que vous soyez à la recherche d’une visionneuse VR bon marché ou avancée, pour PC ou toute autre plateforme, et que vous ne sachiez pas comment choisir, ne désespérez pas : vous pouvez trouvez des recommandation sur le meilleur visionneur de RV pour chaque catégorie et chaque plateforme, à la fois pour le jeu et pour vivre différentes expériences, en expliquant également les différences entre les différents modèles et en vous faisant comprendre pourquoi les dépenses nécessaires peuvent aller de quelques dizaines à plusieurs centaines d’euros.

Comment fonctionne la visionneuse VR ?

Une visionneuse RV, ou visionneuse de réalité virtuelle, est un accessoire qui permet de visualiser un environnement en 3D à la première personne, en entrant dans une sorte de réalité alternative simulée. Le porteur de l’écran peut tourner les yeux pour faire de même dans la réalité simulée grâce à l’utilisation du suivi de la tête, une technologie basée sur des accéléromètres et autres capteurs, dont les données sont synchronisées avec le moteur graphique du logiciel.

Parmi les technologies de suivi de la tête les plus répandues, il y en a deux : l’une est basée sur l’orientation, qui permet de vérifier la rotation de la tête ; l’autre est basée sur la position et est plus précise, pouvant détecter les mouvements de la tête également par rapport aux mouvements effectués par le corps. Lorsque vous êtes à l’intérieur de la réalité virtuelle, souvent, vous pouvez également vous déplacer dans l’environnement environnant – dans certaines limites – en utilisant une combinaison de capteurs ou de moniteurs dans la pièce qui peuvent suivre votre position.

Vous pouvez également interagir avec des éléments de la réalité simulée, par exemple par le biais de caméras dans les spectateurs eux-mêmes, ou d’autres accessoires, tels que des contrôleurs ou des gants, fabriqués spécialement à cet effet. Souvent, les contrôleurs peuvent également simuler la résistance de divers objets grâce à un système de vibration, qui fabrique des objets matériels tels que des boutons, des poignées, des leviers, des interrupteurs et autres éléments de ce type. Il existe également des combinaisons ou autres dispositifs qui permettent d’immerger tout le corps du porteur dans la réalité virtuelle, même s’ils sont très coûteux et peu courants.

Une visionneuse RV est basée non seulement sur des capteurs et des caméras, mais aussi sur un ou plusieurs écrans. C’est l’élément le plus important du système, et c’est là que l’innovation des différents fabricants repousse les limites.

De plus, si vous vous demandez si les téléspectateurs de la RV font mal, la réponse est : cela dépend. La distance de près des lentilles peut user votre vision après une utilisation prolongée, mais différents fabricants ont étudié différentes méthodes pour contrecarrer cette caractéristique. Certains utilisateurs souffrent de nausées et de vertiges pendant l’utilisation (ce qu’on appelle le mal des transports), mais cela peut aussi être dû à une mauvaise habitude d’utiliser la technologie.

Différences entre la RV et la RA

Avant de sonder les différents composants d’un système de réalité virtuelle, il faut faire une distinction très importante : celle entre la RV et la RA. Quelle est la différence entre les deux technologies ? La réponse est très simple : VR signifie Virtual Reality, réalité virtuelle, et représente une réalité entièrement simulée. L’utilisateur est immergé dans un monde alternatif entièrement recréé en trois dimensions, qui n’a rien à voir avec le monde réel. AR signifie Réalité Augmentée, et est plutôt une technologie qui crée une interface utilisateur au-dessus de la vision du monde réel qui entoure l’utilisateur.

Il s’ensuit que les destinations d’utilisation de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée sont différentes : la première répond aux besoins des jeux vidéo ou des expériences virtuelles, comme une simulation des surfaces d’autres planètes ou satellites ou de lieux éloignés de l’endroit où vous vous trouvez à un moment donné, la seconde vous permet au contraire de profiter d’indications ou de descriptions à l’écran sur les choses que vous avez autour de vous (comme des pièces, des monuments), ou vous permet de voir des éléments qui ne sont pas réellement là (les meubles dans les applications pour décorer la maison, pour voir comment ils s’adaptent à la pièce, ou diverses configurations et personnalisations sur une voiture).

En bref, la réalité virtuelle isole complètement l’utilisateur de son environnement, alors que la réalité augmentée vise à améliorer les sens et les capacités de tout ce qui l’entoure.

Le spectateur VR connecté ou autonome

Une fois que vous comprenez la différence entre la RV et la RA, vous pouvez parler de ce qui distingue un spectateur de RV, et l’un des principaux éléments est la conception. Sur un plan purement esthétique, ils sont plus ou moins identiques, mais la conception d’un spectateur de réalité augmentée est très importante : c’est un appareil que vous garderez sur la tête même pendant de longues périodes, il est donc important de vérifier son poids et de savoir s’il est vraiment confortable. Les matériaux d’une visionneuse RV sont importants pour cette raison, et les matériaux utilisés pour le système de fixation ne font pas exception.

Il faut également faire une distinction entre les téléspectateurs “attachés” et les téléspectateurs “autonomes” : les premiers doivent être connectés à un appareil source, tel qu’un ordinateur ou un smartphone (qui peut également servir d’écran), et avec le PC, ils peuvent presque toujours le faire par câble. Cette dernière solution est bien sûr inconfortable, car si dans la réalité simulée il n’est pas difficile de trébucher sur des câbles, avec des résultats potentiellement désastreux ! D’autre part, les connexions par câble sont souvent les plus rapides.

Elle considère également que, sur PC, la réalité virtuelle nécessite une puissance de calcul élevée, notamment – mais pas seulement – en ce qui concerne l’environnement graphique. Pour les jeux plus avancés, vous aurez besoin d’une carte vidéo (GPU) très puissante, au moins une GeForce GTX 1060 nVidia ou plus récente ou une GeForce RTX nVidia, tandis que du côté d’AMD, utilisez une AMD Radeon R9 390 ou plus récente.

Les visionneuses VR autonomes suppriment le problème, mais offrent moins de puissance et de réactivité avec des expériences simulées de moindre impact. Quel que soit le type de visionneuse, chaque produit de cette catégorie possède deux objectifs à partir desquels le FOV (Field of View) est déterminé. Ce paramètre indique quand la partie de l’environnement qui peut être visualisée dans une seule image est grande, sans avoir à tourner le visage.

Affichage

Comme vous l’avez peut-être deviné maintenant, l’affichage est un élément fondamental dans un visionneur RV, puisqu’il représente la toute première approche que vous avez de la réalité simulée. Les visionneuses PC VR et PS4 VR utilisent souvent deux écrans intégrés à l’intérieur du boîtier (et invisibles de l’extérieur), un pour chaque œil.

Dans de nombreux modèles, l’utilisateur peut personnaliser la position en fonction de la forme de son visage et de ses besoins. Les visionneuses VR pour smartphones, en revanche, n’ont pas d’écran intégré, mais disposent d’un compartiment à l’intérieur duquel le smartphone lui-même peut être inséré.

Une caractéristique importante d’un écran de RV est la résolution, c’est-à-dire le nombre de pixels de l’écran, mais plus importante encore est la définition ou la densité des pixels (qui se mesure en ppi). Comme l’écran n’est en fait qu’à quelques centimètres de vos yeux, il est très important d’avoir une densité élevée, sinon vous auriez des pixels individuels trop grands et un niveau de détail insuffisant.

Les écrans des visionneuses VR sont des OLED ou des IPS LCD : dans le premier cas, ils offrent une plus grande profondeur de couleurs et de noirs, grâce à la possibilité de désactiver les pixels, et ils ont également un délai plus court dans la génération des images. Cependant, la distance perçue par l’utilisateur d’un pixel à l’autre peut être plus prononcée sur un OLED en raison de l’utilisation de la matrice PenTile, de sorte que les deux technologies ont des forces et des faiblesses différentes. Sur un écran à faible définition, un écran LCD IPS est préférable, sinon l’OLED peut être préférable.

Dans tous les cas, l’affichage (ou les affichages) d’un spectateur de RV génère une vue stéréoscopique grâce à l’utilisation d’un système de lentilles interne qui subdivise et gère l’image de manière à créer le sentiment de profondeur nécessaire pour recréer la tridimensionnalité de la réalité simulée.

Il est très important, dans l’affichage d’une visionneuse VR, le taux de rafraîchissement, également appelé refresh rate (en anglais) et mesuré en Hz. Avec ces termes, vous mesurez le nombre de mises à jour par seconde dont le panel est capable et, bien sûr, plus ce nombre est élevé, mieux c’est. Ce n’est pas un facteur purement esthétique, car un taux de rafraîchissement élevé (comme 60 ou 90 Hz) combiné à une faible latence peut contribuer à réduire le risque de mal des transports, c’est-à-dire la nausée générée par les différences de mouvements virtuels par rapport à ceux perçus par le cerveau dans le monde réel.

Contrôleurs et accessoires

Une visionneuse VR peut être vendue avec des contrôleurs et des accessoires, qui sont souvent essentiels pour tirer pleinement parti de la réalité virtuelle. Parmi les contrôleurs les plus populaires, il y a des joypads pratiques qui vous permettent de simuler vos mains dans l’environnement simulé, tant en termes de position que de gestes. Grâce à un contrôleur, vous pouvez interagir avec les éléments de la réalité simulée, les collecter ou les utiliser (par exemple, tirer des flèches ou tirer avec une arme).

Certains modèles peuvent même être combinés avec des gants, tandis que des écouteurs intégrés dans les casques (ou écouteurs) sont indispensables (et presque toujours présents) afin d’avoir un système audio non seulement immersif, mais aussi et surtout synchronisé avec la position de l’utilisateur par rapport aux différents éléments présents dans l’environnement.

Compatibilité

Les visionneuses de RV ne sont pas toutes compatibles avec tous les systèmes. Il existe des modèles autonomes, qui ne nécessitent aucun autre matériel pour fonctionner (à l’exception des contrôleurs), mais il y a aussi des visionneuses RV qui sont compatibles avec les smartphones, les PC ou les consoles de jeu, comme la PlayStation 4 et la Xbox One. Bien entendu, les fabricants déclarent tous les appareils compatibles avec chaque modèle de visionneuse de réalité virtuelle. Vérifiez donc toujours avant chaque achat si la visionneuse de réalité virtuelle que vous choisissez est compatible avec les appareils avec lesquels vous souhaitez les utiliser.

Parmi les différentes plateformes existantes, il y a la réalité mixte de Windows, créée par Microsoft pour offrir à la fois des expériences de réalité virtuelle et de réalité augmentée. Ces spectateurs peuvent mélanger des éléments réels et virtuels : ce sont des casques fermés qui permettent de voir ce qui se passe dans l’environnement grâce à des caméras qui reproduisent en temps réel ce qui se passe autour de vous. Il est évident qu’ils ne fonctionnent que dans l’environnement Windows 10.

Quelle visionneuse RV acheter ?

Maintenant que vous connaissez toutes les principales notions concernant ce sujet, voici une série de produits actuellement sur le marché avec lesquels vous pouvez vivre l’expérience de la réalité virtuelle. Vous trouverez ci-dessous une liste des meilleures visionneuses de RV pour PC, console, smartphone et également les meilleures visionneuses de RV autonomes. Bref, choisissez le meilleur selon vos besoins personnels !

Meilleur visionneur RV pour smartphones

Lunettes de réalité virtuelle VR Box

Il existe des milliers de visionneuses de RV pour smartphones sur le marché et elles sont toutes très semblables les unes aux autres. Ces lunettes de réalité virtuelle anonymes ne contiennent pas d’électronique à l’intérieur, mais sont juste un étui dans lequel on peut ranger le smartphone pour reproduire des expériences dans la réalité virtuelle. Il est compatible avec tout appareil, qu’il s’agisse d’iOS ou d’Android, avec une taille maximale de 16,5 x 8,5 cm et un affichage de 4,7 à 6″.

Google Cardboard

Les Google Cardboards sont des visionneuses de RV en carton, très simples dans leur structure, légères, mais assez efficaces. Ils arrivent “désassemblés” et doivent être façonnés par l’utilisateur, mais il est finalement possible de les insérer à l’intérieur du smartphone et de profiter de la réalité virtuelle à travers les lentilles présentes. Ces modèles peuvent être utilisés avec différents smartphones du marché et représentent une solution très économique pour aborder la RV du premier coup.

Zeiss VR One Plus

Le Zeiss VR One Plus est une visionneuse VR sans composants électroniques à l’intérieur, capable de fonctionner par le biais d’un smartphone à appliquer dans le compartiment spécifique. Il coûte peu, mais offre une structure plastique beaucoup plus résistante que celle d’un carton. La qualité des lentilles est également d’une plus grande valeur grâce à l’expérience acquise dans le secteur par Zeiss. Le poids de ce produit est de 590 grammes.

Samsung Gear VR

Un téléspectateur qui a marqué l’histoire dans ce domaine a été et est toujours le Samsung Gear VR. Il peut désormais être acheté à un coût très faible et nécessite l’installation d’un smartphone à l’intérieur. Ce modèle utilise un design ergonomique très léger, et peut être commandé via un pavé tactile, bien que de manière assez limitée.

Visionneuse VR Shinecom

Parmi les visionneuses VR pour smartphones les plus vendues, il y a ce modèle de Shinecom, qui offre un champ de vision de 120° pour la vidéo tridimensionnelle et une large compatibilité avec les smartphones de 4,7 à 6 pouces de diagonale. De plus, il dispose d’une paire d’écouteurs pour vous immerger dans l’environnement simulé, même au niveau audio. Vous pouvez l’utiliser à la fois avec iOS et Android, à condition d’utiliser des applications compatibles avec la réalité virtuelle.

Xiaomi Mi VR

Le Xiaomi Mi VR est une visionneuse VR compatible avec plusieurs smartphones, mais recommandée pour les appareils propriétaires de la société. Dans ce cas également, il n’y a pas de composants électroniques à l’intérieur, mais une télécommande pratique est proposée, qui peut s’interfacer via Bluetooth avec tous les smartphones compatibles.

Google Daydream View VR

Google Daydream View VR est la première visionneuse conçue spécifiquement pour la plateforme Daydream, conçue par Google pour Android 7.1 Nougat et ultérieur. Cette plateforme est née principalement pour répondre aux besoins des entreprises et des exposants, et son spectateur se caractérise par le design du tissu et la présence d’un contrôleur Bluetooth inclus. Vous pouvez trouver tous les détails sur cette famille de produits sur le site web de Google Daydream.

Meilleure visionneuse VR autonome

Lenovo Mirage – Star Wars : les défis des Jedi

Le Lenovo Mirage – Star Wars : Jedi Challenges n’est pas vraiment un viewer VR, mais c’est plutôt un viewer AR qui est livré avec un contrôleur en forme de sabre laser dans l’équipement officiel. Avec ce modèle, vous pouvez affronter en duel les personnages de la série Star Wars et les vaincre en simulant des tirs d’armes à feu comme si vous étiez face à l’ennemi. En plus des combats, vous pouvez jouer à l’Holochess (échecs holographiques typiques de la tradition de la Guerre des étoiles) comme si vous aviez les pièces sous les yeux.

Oculus Go

Oculus Go est certainement le meilleur visionneur de RV autonome que vous pouvez trouver sur le marché ces jours-ci. Disponible en 32 Go et 64 Go d’espace de stockage intégré, il ne nécessite pas de smartphone mais intègre tout ce dont vous avez besoin. Il est complètement autonome et ne comporte aucun câble pour vous empêcher de vous déplacer. Il est fait de matériaux légers et le tissu est respirant, tandis que l’écran est un LCD à mise à jour rapide d’excellente qualité. La technologie audio positionnelle immersive est intégrée au spectateur, et le contrôleur Bluetooth est fourni en standard. La résolution prise en charge est de 2560×1440 pixels, divisée en 1280×1440 par œil avec une densité de pixels de 538 ppi.

La quête de l’Oculus

Oculus Quest est l’un des visionneuses VR autonomes les plus complètes, et est disponible avec des expériences et des jeux originaux pour en profiter pleinement. Il est doté de deux contrôleurs dédiés et d’un système de détection de position à six axes plus avancé que le modèle Go. Les mains de l’utilisateur sont également reproduites dans la simulation virtuelle, tandis que la résolution de l’écran est de 1600×1440 pixels par œil, avec une fréquence de rafraîchissement de 72 Hz. Il intègre le processeur Qualcomm Snapdragon 835 et peut s’adapter à tous les environnements, ce qui limite les mouvements.

Meilleur visionneur VR pour PC

Razer OSVR HDK 2

Le Razer OSVR HDK 2 ne fonctionne que lorsqu’il est connecté au PC et est un produit spécial, pas entièrement conçu pour le grand public. Il utilise deux écrans de 2160×1200 pixels avec la technologie OLED capable d’offrir une densité de pixels de 441ppi avec un taux de rafraîchissement de 90Hz. Il ne dispose que d’une seule caméra pour détecter les mouvements du visage (à partir de 100 Hz), mais avec ce modèle, il n’est pas possible de se déplacer dans l’environnement virtuel.

HP VR1000 Windows Mixed Reality

Cette visionneuse VR compatible avec Windows Mixed Reality se connecte par câble à tous les PC compatibles et dispose d’un panneau de 2880×1440 pixels avec un taux de rafraîchissement de 90Hz. Il offre six degrés de liberté, ce qui vous permet également de vous déplacer dans l’environnement, et est livré avec deux contrôleurs.

Lenovo Explorer VR Windows Réalité mixte

Lenovo Explorer VR est un visualiseur de réalité mixte sous Windows, avec une conception ergonomique, deux contrôleurs inclus, et compatible avec la plupart des ordinateurs exécutant Windows 10 Fall Creators Update (ou plus récent). Il dispose de deux caméras de suivi de mouvement, de plusieurs capteurs et d’un écran de 2880×1440 pixels. Il est relié à l’ordinateur par un câble, mais vous permet de vous déplacer dans l’environnement dans une zone de 3,5 x 2,5 m.

Oculus Rift S

L’Oculus Rift S est l’un des casques de réalité virtuelle les plus réussis parmi les modèles de PC. Il adopte un écran LCD de 2560×1440 pixels (1280×1440 pixels par œil), capable d’un taux de rafraîchissement de 80Hz. Il se connecte au PC avec un câble de 5 mètres fourni, peut être utilisé au PC aussi bien assis que debout, et offre six degrés de liberté (vous pouvez vous déplacer dans la pièce et détecter les mouvements même dans l’environnement simulé). Il y a également deux contrôleurs, un dans chaque main, équipés de vibrations.

Acer OJO 500 Windows Réalité mixte

L’Acer OJO 500 est un autre visionneur VR compatible avec la plate-forme de réalité mixte de Windows. Comme d’autres modèles, il a un angle de vision assez faible de 100° et dispose d’un écran de 2880×1440 pixels avec un taux de rafraîchissement de 90 Hz. Ce modèle se connecte au PC par un câble et possède plusieurs capteurs pour détecter les mouvements du corps et de la tête du porteur.

HTC Vive

HTC Vive est l’un des premiers visionneuses VR du marché, et utilise un écran OLED de 2160×1200 pixels avec un taux de rafraîchissement de 90Hz. Il offre une résolution de 110 degrés et peut reproduire une résolution de 1080×1200 pixels pour chaque œil. Ce modèle nécessite deux satellites pour suivre la position de l’utilisateur dans l’environnement et pour reproduire chaque mouvement dans la réalité alternative. Ce n’est pas récent et c’est assez cher, mais il offre quand même une expérience de RV immersive.

Pimax 5K Plus VR

Un produit très intéressant mais très cher dans cette catégorie est le Pimax 5K Plus VR. Elle n’est pas connue, ni marquée, mais possède deux panneaux de 2560×1440 pixels combinés à un système de lentilles qui permet un champ de vision aussi large que 200°. Il offre une expérience de réalité virtuelle très agréable, mais il est vendu à un prix élevé et sans contrôleur. La résolution particulière n’est pas bien gérée par toutes les expériences, d’ailleurs, pour un produit qui est encore un bon exercice de style. Il peut être utilisé avec les jeux SteamVR et Oculus Home.

HTC Vive Pro

HTC Vive Pro est l’une des visionneuses de RV les plus avancées que vous puissiez trouver sur le marché parmi celles compatibles sur PC. Ce modèle offre un système de lentilles capable d’atteindre 110° FOV, et l’affichage intégré est de 2880×1600 pixels (soit 1440×1600 pixels par œil). Il supporte un taux de rafraîchissement de 90 Hz, les écouteurs sont intégrés et dispose de satellites à placer dans l’environnement et d’un gyroscope pour détecter la position. L’équipement d’origine comprend deux contrôleurs avec vibration pour interagir avec le milieu environnant.

Meilleure visionneuse VR PS4

PlayStation VR

PlayStation VR est le seul et unique visionneur VR compatible avec la PlayStation 4. Il utilise un écran OLED 5.7″ à une résolution de 1920×1080 pixels, donc malheureusement pas très grand, mais avec un taux de rafraîchissement de 120Hz. Ce modèle utilise un système de suivi de mouvement avec un temps de latence réduit grâce à la présence de neuf LED et de la PlayStation Camera. Le système est équipé d’un seul bandeau pour alléger l’ensemble de la structure et assurer un ajustement confortable. La température de la PlayStation VR est de 100°.

Meilleur visionneur VR pour Switch

Nintendo Labo Toy-Con : Kit RV

La toute dernière console de Nintendo possède également sa propre visionneuse VR, et il s’agit du Nintendo Labo Toy-Con : VR Kit. Il s’agit plus précisément d’une sorte de carton qui permet d’entrer dans l’écosystème de la réalité virtuelle Nintendo, constitué d’une série d’accessoires pouvant être utilisés avec ce casque. L’ensemble de base comprend le logiciel pour la console ainsi que toutes les pièces nécessaires à la création du visualiseur. A l’intérieur de la boîte en carton se trouvent juste les deux lentilles, conçues pour fonctionner avec l’écran du Nintendo Switch.