Pour les futurs chefs d’entreprise, obtenir un prêt pour démarrer leur activité n’est pas une mince affaire. En effet, par rapport aux professionnels ayant déjà leur réputation et leur clientèle, ils font face à de nombreux obstacles, dont les normes de prêt strictes imposées par les banques. Cependant, il est souvent nécessaire d’obtenir un financement extérieur pour créer une entreprise ou pour couvrir les dépenses quotidiennes, y compris la masse salariale et les stocks. Il y a dix ans, les banques étaient le premier endroit où vous iriez si vous vouliez un prêt commercial. Mais après la récession de 2008, les banques ont commencé à resserrer l’accès au crédit et à ajouter des critères de qualification plus stricts pour les prêts. En conséquence, très peu de propriétaires de petites entreprises ont pu obtenir le financement dont ils avaient besoin des banques. Heureusement, on assiste à une recrudescence des prêts bancaires aux petites entreprises. Les grandes banques approuvent désormais davantage de demandes de prêts. Voici tout ce que vous devrez savoir pour accroître vos chances de bénéficier d’un emprunt.

Justifications du recours à un emprunt bancaire

Pourquoi avoir recours à un prêt entreprise ? Les organismes prêteurs vous poseront certainement cette question et votre réponse sera décisive pour eux. Les prêts aux créateurs de société sont particulièrement risqués, car la banque n’a aucune preuve de votre capacité à gérer une entreprise avec succès et à réaliser des bénéfices. Pour cette raison, le processus d’obtention d’un prêt pour démarrer une nouvelle affaire est assez complexe. La solidité et la minutie de votre dossier de demande sont les facteurs les plus importants pour l’octroi de votre emprunt. Par ailleurs, il se peut que vous ayez assez de fonds pour mettre en place votre nouvelle entreprise, mais que vous soyez juste au niveau du budget de fonctionnement au démarrage. Mettez de l’ordre dans vos finances avant de soumettre votre demande. Vérifiez si votre rapport de crédit personnel contient des informations négatives, car le prêteur vérifie votre historique personnel lors de l’examen de votre dossier. Une autre raison qui pourrait vous contraindre à souscrire un prêt est la nécessité d’avoir un levier de sécurité. Être trop juste au moment de démarrer une entreprise est risqué, étant donné les nombreux imprévus auxquels vous devrez faire face.

Déterminer le type de prêt qui répond à vos besoins

Les raisons pour lesquelles vous avez besoin d’un prêt entreprise dicteront le type de prêt que vous recevez. Si c’est pour le démarrage, il est pratiquement impossible d’obtenir un prêt la première année d’exercice. Les prêteurs ont besoin de liquidités pour financer le remboursement du prêt. Par conséquent, les nouvelles entreprises sont immédiatement exclues du financement. En alternative, vous pourrez vous tourner vers les cartes de crédit professionnelles, les prêts personnels ou un micro-crédit auprès d’un prêteur à but non lucratif. Pour les futurs entrepreneurs qui ne disposent pas d’une garantie suffisante, un prêteur à but non lucratif peut être la ressource dont vous avez besoin. Ces prêteurs ont des critères spécifiques qu’ils utilisent lors de la recherche d’emprunteurs. Vous devrez en trouver un qui corresponde à votre identité ou à votre activité (par exemple, un prêteur à la recherche de restaurants). Les microcrédits sont avantageux pour les entreprises qui ont besoin de petites sommes pour démarrer leur activité. En effet, avec un microcrédit, vous pouvez généralement obtenir un prêt allant jusqu’à 10 000 euros pour démarrer une nouvelle entreprise. Cette option s’adresse à des groupes démographiques spécifiques mal desservis et les sociétés en démarrage appartiennent souvent à ces catégories. Un prêt personnel pour entreprise vous permet d’emprunter des fonds en fonction de votre crédit et de votre revenu personnel. Les prêts personnels ont rarement des limites quant à leur utilisation. Ils peuvent donc être utilisés pour financer les besoins de votre entreprise, quels qu’ils soient. Toutefois, comme le prêt porte bien votre nom, vous êtes personnellement responsable du remboursement de la dette. Avec un prêt personnel, vous pouvez généralement recevoir un financement allant de 1 000 à 100 000 euros.

Les différents types de prêteurs à un créateur d’entreprise

Vous pouvez obtenir un prêt entreprise auprès des banques, des prêteurs à long terme sans but lucratif et des prêteurs en ligne. Ces organismes offrent des produits tels que des prêts à terme, des marges de crédit et le financement de comptes clients. Généralement, vous aurez recours aux banques lorsque vous pouvez fournir une garantie, vous avez un bon crédit et que vous n’avez pas besoin d’argent dans l’immédiat. Les options bancaires traditionnelles comprennent les prêts à terme, les lignes de crédit et les prêts hypothécaires commerciaux pour l’achat de biens immobiliers ou le refinancement. Vous pourrez vous tourner vers le micro-crédit si vous ne pouvez pas obtenir un prêt traditionnel, car votre entreprise est trop petite. Enfin, optez pour les prêteurs en ligne notamment lorsque vous avez besoin de financement rapide. Les emprunts en ligne sont des prêts ou des lignes de crédit allant jusqu’à des centaines de milliers d’euros. Néanmoins, selon votre cas, le taux peut être très élevé.

Prendre connaissance des conditions d’octroi de prêt

Votre place dans le spectre du crédit est un facteur qui déterminera le prêt entreprise auquel vous aurez droit. De nombreux prêteurs en ligne exigent un revenu annuel minimum. Examinez attentivement votre situation financière et évaluez dans quelle mesure vous pouvez raisonnablement vous permettre de demander chaque mois le remboursement d’un prêt. Certains prêteurs en ligne exigent des remboursements quotidiens ou bimensuels. Pour rembourser votre prêt confortablement chaque mois, votre revenu total doit être au moins égal à 1,25 fois le montant total de vos dépenses, y compris le nouveau montant du remboursement. Par exemple, si le revenu de votre entreprise est de 10 000 euros par mois et que vous dépensez 7 000 euros de charges, dont le loyer, la masse salariale, les stocks, etc., vous pouvez aisément vous permettre de rembourser au plus 1 000 euros par mois. Vous pouvez utiliser la calculatrice de prêt aux entreprises en ligne pour déterminer si votre emprunt est abordable.

Documents nécessaires pour votre demande

Une fois que vous avez comparé les diverses options, il est temps de demander le prêt entreprise qui répond à vos besoins de financement et auquel vous avez droit. Selon le prêteur, vous devrez joindre plusieurs documents avec votre demande. Généralement, il s’agit des déclarations d’impôts professionnels et personnels, des relevés bancaires professionnels et personnels, des états financiers des entreprises et des documents juridiques commerciaux (statuts, bail commercial, contrat de franchise…). Les prêteurs hésitent généralement à financer une start-up, car ils ignorent si votre affaire va décoller. Comment peuvent-ils être sûrs que vous serez un propriétaire d’entreprise responsable, voué au succès de votre startup ? Ainsi, avoir un plan d’affaires bien conçu et approfondi est un excellent moyen de convaincre le prêteur que le financement de votre démarrage est un investissement judicieux. Votre plan d’affaires doit inclure vos projections financières (ventes, bénéfices, revenus, flux de trésorerie, etc.), ainsi que des objectifs plus qualitatifs pour votre entreprise. Comment allez-vous apporter une contribution unique et importante au marché dans lequel vous vous trouvez ? Où et à quelle vitesse votre entreprise va-t-elle se développer ? Vous savez que votre nouvelle entreprise a ce qu’il faut pour réussir, mais votre prêteur n’en a aucune assurance. Vous pouvez les sortir de l’obscurité avec un plan d’affaires solide. Si vous n’en avez pas encore créé, vous pouvez vous rapprocher d’un spécialiste en la matière ou consulter les modèles en ligne.