Fonds d’investissement ou Business Angels

Publié le : 21 mai 20183 mins de lecture

Je dois chercher de l’argent, mon business plan est prêt, mais je ne sais pas si je dois m’adresser à des fonds ou à des business angel, petit comparatif entre les deux pour vous aider à choisir.

Vers plus de simplicité

Les fonds d’investissement

Ils investissent en général des tickets supérieurs à 1 million d’euros. Ils exigent en général un certain contrôle sur l’entreprise et sa gestion, ont des horizons d’investissment assez courts, et cherchent surtout la plus value avant toute chose. En revanche avoir un fonds d’investissement à son capital est un excellent signe pour la suite, car ils sont souvent plus risk-averse que les business angels. Mais ils seront particulièrement exigeants et surveillants. Leur caractéristiques principale reste leur sélectivité. Ils savent que sur l’ensemble des projets qu’ils choisissent, certains déposeront le bilan. Par conséquent, pour offrir un bon rendement à leurs propres investisseurs, ils doivent faire en sorte que les projets viables soient particulièrement rentables, d’où une exigence de TRI forte. Le site référent, celui de l’AFIC, l’Association des Investisseurs en Capital, où vous trouverez l’annuaire des fonds qui existent sur la place : www.afic.asso.fr

Les Business Angels

Ils investissent en groupe, pour un montant global souvent inférieur à 500k€. Plutôt impliqués dans la gestion de l’entreprise, ils auront tendance à adopter une position de coach ou de mentor, particulièrement utile dans les premiers mois de votre entreprise. Leur horizon de temps est plus long, et la possibilité de participer à l’aventure entreprenariale fait partie de leurs critères d’investissement, car ils sont souvent d’anciens dirigeants, entrepreneurs ou capitaines d’industrie. Vous rencontrerez moins souvent de clauses de protection de rendement. C’est à l’ « affectio societatis » qu’ils fonctionnent. Pour plus d’informations, le site référent : www.franceangels.org

Dans le même thème : Le capital risque en France ? Ne le tuez pas

Mon conseil

Il n’est ni bon ni mauvais fonds, ni bon ni mauvais business angel. Tâchez de rencontrer quelques réseaux et acteurs des deux parties, pour vous faire un opinion. Réfléchissez également à ce que vous attendez de vos investisseurs : de l’argent dormant (sleeping money), de l’argent et du réseau (smart money), des partenaires (sharing partners), un nom, la tranquillité. N’oubliez pas que comme les membres d’une équipe ou d’un board, ils peuvent compléter vos faiblesses.

Nous vous recommandons : C'est quoi un Business Angel ?

Plan du site