Il revient à l’employeur de préparer et de mener ces entretiens individuels, en fonction de sa gestion des ressources humaines. Ces échanges représentent des éléments clé de la gestion de carrière des salariés et de l’élaboration du plan de formation de l’entreprise.

Quelle est la différence entre l’entretien annuel individuel et l’entretien professionnel obligatoire ?

Il y a souvent confusion entre l’entretien annuel d’évaluation et l’entretien professionnel. Selon l’article L. 6315-1 du Code du travail, un entretien individuel doit être réalisé tous les deux ans minimum entre le salarié et son employeur.
Sont concernés tous les collaborateurs, ayant au minimum deux ans d’ancienneté, quelle que soit la forme du contrat de travail (CDI, CDD, contrat d’apprentissage ou de professionnalisation) ou la durée de travail (temps plein ou temps partiel), dans toutes les entreprises et tous les secteurs d’activité.

Cet entretien individuel obligatoire ne doit en aucun cas être une évaluation du travail du salarié. C’est un échange formel consacré à ses perspectives d’évolution : qualifications, changement de poste, promotion professionnelle, etc. Une partie de cet entretien doit être dédiée à l’identification des besoins de formation du salarié et à l’explication du Compte Personnel de Formation.

Pour obtenir davantage d’informations sur la différence entre l’entretien annuel individuel et l’entretien professionnel, n’hésitez pas à vous rendre sur la page kammi.fr.

Qu’est-ce qu’un entretien annuel ?

Un entretien annuel obligatoire n’est pas prévu par le Code du travail, mais peut être régi par une convention collective. Un employeur est libre de le mettre en place au sein de son entreprise dans le cadre de sa politique de ressources humaines, après consultation des parties représentatives du personnel. Dès lors, il doit concerner tous les salariés de manière égalitaire, selon la périodicité définie.

C’est un temps de dialogue formel et privilégié entre l’employeur et chaque salarié. Cet échange permet de faire le point sur les résultats, les compétences, les difficultés, la motivation du collaborateur.

Ce dernier ne peut refuser de s’y soumettre si son supérieur hiérarchique l’a informé au préalable des techniques d’évaluation en vigueur dans l’entreprise.

Comment se déroule l’entretien individuel ?

L’échange a lieu sur le temps et le lieu de travail du salarié, en toute confidentialité, et en tête a tête avec son N+1 ou N+2. Le rendez-vous doit être prévu en avance pour que les deux parties aient l’opportunité de le préparer.

L’entretien annuel est à la fois un outil de management et de gestion des ressources humaines. De ce fait, même si le contenu est laissé à la libre appréciation de l’employeur, la trame d’entretien est souvent la même d’une entreprise à l’autre :

  • Évaluation des objectifs de la période passée
  • Définition des objectifs pour l’année à venir
  • Évaluation des compétences, avec l’aide ou non d’une grille
  • Bilan des formations suivies
  • Listing des nouveaux besoins de formations
  • Prise en compte des souhaits d’évolution professionnelle (mobilité géographique ou fonctionnelle, promotion, augmentation des responsabilités)

Les sujets abordés pendant cet entretien d’évaluation doivent être en lien direct avec le poste du salarié. Il n’est pas autorisé d’évoquer la vie privée du collaborateur : son état de santé, ses opinions politiques ou syndicales, sa religion, ses souhaits de maternité, etc.