Le métier de traducteur consiste à traduire de manière fidèle le contenu d’un acte. Ce métier nécessite une certaine disponibilité, mais également une capacité d’analyse et de rigueur. La traduction juridique assermentée prend une grande place dans les échanges transnationaux.

Dans quels cas faire appel à un traducteur assermenté ?

Le traducteur assermenté désigne celui qui est spécialisé dans la traduction de certains documents officiels comme un acte d’état-civil, actes d’huissier ou actes notariés, qui font foi devant les tribunaux. Ces actes sont présentés devant le tribunal ou les administrations publiques en France ou à l’étranger. Il intervient pour valider la traduction de ces documents et certifie sa conformité au document original. La traduction assermentée exige donc la signature et le tampon des traducteurs reconnus officiellement. Le traducteur assermenté est un officier ministériel, inscrit sur la liste des experts près de la Cour d’appel ou de la Cour de cassation, chargé de traduire ces documents. Il peut être amené à accompagner la justice dans son travail. Il offre ses services à la demande des magistrats ou officiers de police judiciaire ou bien à la demande des justiciables. Un traducteur peut travailler en indépendant ou bien chez une agence de traduction. Cliquez ici pour plus d’infos www.bonnefous.com. On fait la différence entre la traduction juridique et la traduction assermentée. Le traducteur juridique est un professionnel du droit et spécialisé dans la traduction des documents juridiques. La traduction juridique n’exige pas alors une validation officielle. Ainsi, un traducteur juridique assermenté est donc celui qui est à la fois un juriste et traducteur agréé par la Cour d’appel ou la Cour de cassation. Le coût de l’assermentation d’un document est plus élevé par rapport à une traduction classique à cause du fait qu’il engage la responsabilité du traducteur.

Choisir un traducteur assermenté expérimenté

Comme tout traducteur, le traducteur assermenté doit posséder une forte capacité linguistique pour mener à bien sa mission. Il doit maîtriser deux ou trois langues étrangères et aussi sa langue maternelle. Pour devenir un traducteur agrée près de la Cour de cassation, il faut être titulaire d’un Master en langue étrangère puis déposer votre candidature au procureur de la république de la TGI, qui va transmettre à la Cour d’appel après l’enquête de moralité effectuée par la police judiciaire. Les traducteurs assermentés ne sont pas forcément des juristes, mais à la longue, ils deviennent des spécialistes dans la traduction juridique. Ainsi, tenir compte de l’expérience du traducteur assermenté reste donc important pour faire le bon choix. Pour choisir un traducteur juridique assermenté, il convient alors de vérifier ses expériences ou bien les études qu’il a effectué. C’est la Cour qui confère le titre pour exercer la fonction de traducteur expert après une prestation de serment. L’inscription sur une liste d’une Cour d’appel doit durer au moins trois pour obtenir l’agrément de la Cour de cassation et figurer sur la liste  nationale des traducteurs assermentés.

Recourir à une agence de traduction fiable

Vous avez la possibilité de trouver un traducteur assermenté plus facilement en ligne. La liste des traducteurs assermentés sont disponibles sur internet. Vous pouvez effectuer votre recherche en fonction des langues qu’il maîtrise et sa localisation. Le choix est plus difficile pour trouver un traducteur juridique. En principe, les agences de traduction sont constituées par une équipe de professionnels de la traduction. Faire appel à une entreprise de traduction est donc plus fiable pour trouver un professionnel adapté à la spécificité de la traduction. Les entreprises de traduction garantissent la qualité des services offerts ainsi que la compétence des traducteurs qui travaillent avec elles. Ils  ont passé en général des tests et sont choisis selon les missions à accomplir.