Vous ne vous sentez pas à l’aise pour exposer vos opinions et vos idées lors d’une réunion ou vous avez peur d’adopter de nouvelles positions et de nouveaux projets ? Découvrez ce que vous pouvez faire pour renforcer votre confiance en vous au travail.

Lorsque vous rencontrez des problèmes au travail, une idée qui n’a pas été acceptée, des plaintes avec des clients, des désaccords avec un coéquipier, il est normal de se sentir déprimé, démotivé et avec une estime de soi brisée.

Avec la confiance en soi en crise, les tâches simples deviennent un problème ! Vous avez peur de demander une évaluation de vos performances, vous avez peur de partager vos idées et vous ne êtes même pas sûrs d’assumer de nouvelles fonctions.

Si vous passez par là constamment et que vous rêvez d’accroître votre confiance en vous et de vous distinguer au bureau, voyez ce qu’il faut faire en suivant six conseils rapides.

1 – évitez d’avoir des conversations négatives dans votre tête

Les insécurisés ont tendance à entendre cette voix intérieure qui a tendance à apparaître aux moments les plus inopportuns. C’est cette voix intérieure, même le principal méchant de votre confiance en soi, puisqu’elle a le pouvoir de vous abattre en quelques minutes.

Mais croyez-le, cette voix intérieure dit rarement quelque chose de significatif. Même s’il est impossible de la faire taire définitivement, il est possible de contrôler ces pensées négatives. Comment est-ce possible ?

La première étape consiste à reconnaître que vous avez l’habitude de cultiver des pensées négatives sur vous-même, puis à rechercher les racines d’une autocritique aussi rigoureuse. Ajustez votre façon de penser, traitez-vous comme vous avez l’habitude de traiter les autres, et lorsque votre voix intérieure insiste pour saboter votre confiance en vous, rappelez-vous que ce n’est pas le moment.

2 -Pour renforcer votre confiance en vous, concentrez-vous sur la critique constructive

On ne peut pas le nier, les critiques peuvent être très difficiles à entendre. Ils vous rappellent constamment que vous n‘êtes pas parfaits et, s’ils ne sont pas bien absorbés, ils peuvent détruire tout niveau de courage et de confiance en soi que vous avez mis des années à atteindre.

Accepter des critiques plus gracieuses et légèrement constructives, je comprends, peut peu à peu vous aider à créer un bouclier protecteur autour de votre confiance en vous. Au lieu de penser : “Une fois de plus, mon patron a sous-estimé mon travail. Il doit me détester”, que pensez-vous de quelque chose comme “Il essaie de m’aider et a passé beaucoup de temps à analyser mon travail afin de m’aider à aller mieux” ?

3 – Travaillez vos relations avec vos patrons, vos directeurs et vos partenaires

L’idée ici n’est pas de faire en sorte que votre patron caresse votre ego chaque fois que vous vous sentez ébranlé dans votre confiance en soi, mais de construire une meilleure relation afin que vous ayez une réelle chance de défendre vos idées, vos projets, vos messages et vos opinions sans vous sentir en insécurité ni mettre votre emploi en danger.

Lorsque votre patron est conscient de toutes vos tâches et fonctions, il lui est plus facile de voir votre croissance et le temps que vous investissez dans les projets de l’entreprise. Résultat : reconnaissance et soutien chaque fois que nécessaire.

4 – Pour renforcer votre confiance en vous, célébrez vos victoires

Ne soyez pas trop occupé à vérifier toutes les tâches qui figurent encore sur votre liste de rendez-vous. Prenez le temps de vous arrêter, de respirer et de célébrer tout ce que vous avez accompli. Donnez-vous la fameuse “tape dans le dos” qui ne vient pas toujours spontanément des patrons, des managers et des coéquipiers.

Lorsque vous célébrez votre succès, aussi petit soit-il, vous vous souvenez de votre confiance en la femme puissante et compétente que vous êtes, et vous vous sentez encore plus motivée pour être plus… et meilleure !

5 – Faites quelque chose dans laquelle vous êtes bon

Avez-vous senti votre confiance en vous ébranlée ? Concentrez-vous sur ce pour quoi vous êtes vraiment doué. Notre carrière ne sera jamais une mer de roses, c’est vrai, mais quand vous revenez aux choses qui vous distinguent, vous êtes capables de vous rappeler que vous êtes dignes du poste que vous occupez aujourd’hui.

Ces tâches, ces compétences et ces connaissances vous aident à vous rappeler que vous avez des aptitudes pour quelque chose et que c’est grâce à elles que vous êtes un élément clé de l’équipe.

6 – Partagez vos questions et vos préoccupations

Garder vos sentiments secrets ne fera qu’augmenter la pression en vous. Partager ses craintes et ses inquiétudes avec les autres peut sembler un signe de faiblesse, mais cela peut être une bonne source d’aide.

En général, pour les personnes extérieures, il est plus facile d’analyser le problème sous un autre angle et de créer de nouvelles solutions, en plus de mettre en évidence des qualités et un potentiel que vous n’êtes pas toujours capables de voir en vous-mêmes.

Vous avez la capacité d’aller très loin si vous avez confiance en vous, le secret est de ne jamais abandonner et de toujours aller de l’avant. N’oubliez pas que ce qui fonctionne pour les autres peut ne pas fonctionner pour vous et que le fait d’avoir besoin de l’aide des autres pour se souvenir de la femme merveilleuse et du professionnel que vous êtes n’est pas un signe de faiblesse ou d’incompétence. Il n’y a pas de plus grand signe de courage que de se laisser aller à la vulnérabilité !